Aide au conseil pour l’élaboration d’un plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

L’aide au conseil pour l’élaboration d’un plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) prend en charge des coûts externes de prestations de conseil pour l’élaboration et la conception d’un plan de GPEC. Celui-ci peut concerner une entreprise individuellement ou plusieurs entreprises. Un plan de GPEC doit contenir des préconisations qui s’inscrivent dans un projet d’entreprise. Elles ont pour objet d’agir, dans la durée, sur l’organisation du travail, l’amélioration des conditions de travail, l’évolution qualitative et quantitative des emplois, la gestion des âges, l’adaptation et l’évolution des compétences des salariés, les méthodes de gestion des ressources humaines, l’égalité professionnelle, l’articulation entre activité professionnelle et vie personnelle et familiale, l’intégration de la diversité, le maintien dans l’emploi des seniors. Ces préconisations doivent être opérationnelles, les conditions de leur mise en œuvre être définies en termes d’objectifs, de natures d’actions, de moyens à mobiliser, de procédures à mettre en place, d’éléments de calendrier et d’indicateurs de résultat. Elles doivent être de nature à consolider les emplois existants, à en améliorer la qualité et à renforcer l’attractivité, dans un climat de dialogue social. L’aide au conseil pour l’élaboration d’un plan de GPEC est ouverte aux entreprises de moins de 300 salariés. L’aide de l’Etat prend en charge les coûts externes de prestations à hauteur de 50 % des dépenses. Elle est égale, au maximum, à 12 500 € par entreprise dans le cadre d’une convention interentreprises et à 15 000 € pour une entreprise seule.