Aide Individuelle à la Formation

Dans certaines situations, Pôle emploi peut attribuer une Aide Individuelle à la Formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques d’une formation nécessaire à la reprise d’un emploi ou à la création d’une entreprise. La pertinence de la formation doit être validée par le conseiller Pôle emploi. Dans le cadre du  contrat de sécurisation professionnelle, les formations cofinancées avec des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), ou dans le cadre d’un autre dispositif pour lequel le financement de la formation a déjà été obtenu, notamment en tant que salarié, l’AIF couvre les frais de formation dont le montant est supérieur à la prise en charge du premier financeur. Elle peut aussi couvrir les frais pour les périodes de formation se prolongeant au-delà de la prise en charge du premier financeur de la formation (OPCA ou autre financeur). Pour les formations ou bilans de compétences (BDC)  financés en partie par le Droit Individuel à la Formation (DIF) acquis dans le cadre du contrat de travail qui a précédé l’inscription en tant que demandeur d’emploi, Pôle emploi peut prendre à sa charge la partie excédant le montant dans la limite d’un financement maximum de 1 500 €. Pour les  stages préparatoires à l’installation des futurs artisans, l’AIF est possible quand aucune aide régionale équivalente n’existe déjà. Elle est possible, sous conditions, pour les formations du secteur sanitaire et social dont l’accès résulte de la réussite à un concours, lorsqu’un accord est pris au niveau régional entre le conseil régional et Pôle emploi. L’AIF est également possible pour les formations post-jury validation des acquis de l’expérience (VAE) lorsque la certification  visée n’a été que partiellement validée. La formation doit se dérouler dans le délai imparti des 5 années maximum à compter de la date de notification du jury. Dans tous les cas, la demande de l’AIF doit être déposée au plus tard 15 jours calendaires avant le début de la formation. Le montant de l’aide est déterminé au cas par cas. Elle est versée directement à l’organisme de formation. Dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge les frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut être attribuée pendant la formation sauf si l’action réalisée est un bilan de compétences (BDC). Si vous n’êtes pas indemnisé en allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou allocation de sécurisation professionnelle (ASP), vous pouvez bénéficier d’une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) sauf si l’action réalisée est un bilan de compétences (BDC).