Cesser mon activité et devenir demandeur d’emploi pour financer ma formation ?

financermaformation vous fait part de situations concrètes de demandes de prise en charge financière de projets de formation.

La situation de Jeanne

J’ai 50 ans et j’exerce actuellement une activité libérale depuis 27 ans. J’habite en Bretagne. Je souhaite faire une reconversion professionnelle. Je suis très motivée pour suivre une formation CAP vannerie.

Le FIF.PL ne me permet pas d’accéder au financement d’une telle reconversion.

Ma solution : arrêter mon activité, m’inscrire comme demandeur d’emploi. Pourrais-je prétendre alors à un financement des frais de la formation dans de telles conditions ? Avec quelles modalités ?

Il est bien évident pour moi que l’arrêt de mon activité actuelle est conditionnée, suspendue à l’éligibilité du financement de la dite –formation.

Notre réponse

En réponse à votre demande, nous vous informons que notre site financermaformation.com est un site d’informations sur les solutions de financement des projets de formation et non un organisme de financement !

Si vous l’avez consulté, vous devez savoir que tout financement d’un projet de formation continue dépend à la fois de votre situation personnelle (salarié, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, lieu de résidence, âge, formation initiale …) et du projet de formation lui-même.

En tant que travailleurs indépendant, vous avez certainement versé chaque année une contribution à la formation professionnelle. En retour, vous pouvez selon certaines conditions bénéficier de la prise en charge d’une formation de l’un des 5 fonds d’assurance formation habilités ou agréés à cet effet (AGEFICE, FIFPL, FAFPM, AGEFOS PME et VIVEA). Mais vous indiquez que le FFPL ne prendrait pas en charge le projet de formation que vous envisagez dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Il est vrai que la prise en charge de la formation des demandeurs d’emploi est différente.

Si vous êtes demandeur d’emploi, le financement du projet de formation varie avec l’initiative du départ en formation.

Si votre conseiller Pôle emploi est à l’initiative de votre départ en formation, les frais relatifs à la formation sont pris en charge par Pôle emploi ou par la Région, et votre allocation chômage (pour ceux qui peuvent en bénéficier) continue d’être versée même si elle change de nom, et ce pendant toute la durée de la formation, quand bien même la date de fin de formation dépasse la date de fin des droits au titre de l’Allocation de Recherche d’emploi (ARE). Le refus, sans raison valable, de suivre une formation s’inscrivant dans le cadre d’un Projet Personnalise d’Accès à l’Emploi (PPAE) peut entrainer la radiation pour une durée plus ou moins longue.

Si vous êtes à l’initiative du projet de formation, vous avez 3 possibilités, mais dans tous les cas, la formation doit constituer une étape déterminante pour la reprise d’une activité et sa pertinence doit être validée par le conseiller Pôle emploi.

·        Convaincre votre conseiller Pôle emploi d’intégrer votre projet dans le cadre d’une Action de Formation Conventionnée par Pôle emploi ou par la Région et ainsi obtenir la prise en charge de la totalité des frais de formation et de votre allocation.

·        Financer votre projet avec, si vous avez été préalablement salariée, votre Compte Personnel de Formation (CPF) et obtenir un abondement par Pôle emploi ou la Région. Le financement de votre projet sera fonction du nombre d’heures acquises et obtenues par abondement.

·        Solliciter une Aide Individuelle à la Formation (AIF) lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent pas répondre à votre besoin. L’Aide Individuelle à la Formation est déterminée au cas par cas et toutes les formations ne peuvent être financées par ce dispositif. Elle est versée directement à l’organisme de formation. Dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge les frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut être attribuée pendant la formation sauf si l’action réalisée est un bilan de compétences.

Dans votre cas, il serait prudent, avant toute décision de cessation de votre activité libérale, de prendre contact avec l’agence Pôle emploi de votre lieu de résidence, d’exposer votre situation et votre projet professionnel, de démontrer la pertinence de votre projet de formation dans le cadre de votre reconversion et de savoir quelles seraient les possibilités de financement de votre projet par Pôle emploi.

Sur le site financermaformation.com , accédez gratuitement à tous nos articles ainsi qu’à nos réponses aux questions des internautes ! Vous y trouverez des informations complémentaires et peut-être un cas similaire au vôtre !