Entretien professionnel (fonction publique)

Depuis 2012, l’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires se fonde sur un entretien professionnel annuel conduit par le supérieur hiérarchique direct. Cependant, certains  statuts particuliers  ont pu prévoir le maintien d’un système de notation. L’entretien professionnel est annuel. Il est conduit par le supérieur hiérarchique et porte notamment sur les résultats professionnels obtenus par le fonctionnaire eu égard aux objectifs qui lui ont été assignés et aux conditions d’organisation et de fonctionnement du service dont il relève ;  les objectifs assignés au fonctionnaire pour l’année à venir,  les acquis de son expérience professionnelle ; les besoins de formation du fonctionnaire et ses perspectives d’évolution professionnelle en termes de carrière et de mobilité. Le compte-rendu de l’entretien professionnel est établi et signé par le supérieur hiérarchique direct du fonctionnaire. Il comporte une appréciation générale exprimant la valeur professionnelle de ce dernier. Il est communiqué au fonctionnaire qui le signe après l’avoir, le cas échéant, complété par ses observations sur la conduite de l’entretien ou les différents sujets sur lesquels il porte, puis le retourne à son supérieur hiérarchique qui le verse à son dossier. Le supérieur hiérarchique direct peut être saisi par le fonctionnaire d’une demande de révision du compte rendu de l’entretien professionnel. Les commissions administratives paritaires peuvent, à la requête de l’intéressé, sous réserve qu’il ait au préalable exercé le recours gracieux, demander à ce dernier la révision du compte rendu de l’entretien professionnel.