Financer ma formation avec le compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) peut être ouvert par chacun dès l’âge de 16 ans (ou 15 ans dans le cas des apprentis) et suit la personne tout au long de sa vie active.

Le compte est alimenté automatiquement. Il est crédité – pour une personne à temps plein – au rythme de 24 heures de formation par an les 5 premières années, 12 heures de formation les années suivantes, dans la limite de 150 heures. Mais il peut être abondé au-delà par l’employeur, par la branche, par tout organisme ou acteur publics ou par le salarié lui-même.

C’est le salarié qui prend l’initiative d’utiliser son compte personnel de formation afin de concrétiser son projet de formation. Le salarié s’adresse à l’entreprise qui, sauf quand elle gère directement le financement du compte personnel de formation, transfère la demande à l’OPCA pour accord. Le salarié peut aussi s’adresser à un opérateur du conseil en évolution professionnelle pour mieux choisir et mieux formuler sa demande de formation.

Le droit individuel à la formation (DIF) a été supprimé. Les heures de formation acquises au titre du DIF sont reversées sur le compte personnel de formation et utilisables avant le 31 décembre 2020. Le salarié peut toujours mobiliser le congé individuel de formation (CIF).

L’entreprise de plus de 50 salariés doit être en mesure de justifier tous les 6 ans que le salarié a bénéficié des entretiens professionnels ainsi que de deux au moins des trois actions suivantes :

  • avoir suivi au moins une action de formation;
  • avoir bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ;
  • avoir acquis des éléments de certification, par la formation ou par une validation des acquis de son expérience (VAE).
Si tel n’est pas le cas, l’employeur a une obligation d’abonder le compte personnel de formation du salarié de 100 heures (130 heures pour un salarié à temps partiel). Les instances de représentation du personnel et les partenaires sociaux alertent l’employeur en cas de manquement, et les abondements peuvent être contrôlés.

C’est la Caisse des dépôts et consignations qui a en charge la gestion de l’ensemble des comptes personnels de formation. Elle est  une institution financière publique exerçant des activités d’intérêt général pour le compte de l’État et des collectivités territoriales.

Chaque salarié peut ainsi devenir  acteur de l’évolution de ses compétences, en partenariat avec son employeur. Pour le guider dans cette évolution, il peut à tout moment se faire accompagner par un opérateur du conseil en évolution professionnelle. Le compte personnel de formation est désormais attaché à chaque individu et le suit tout au long de sa vie professionnelle. Il donne accès à des formations qualifiantes qui permettent d’acquérir des compétences répondant aux besoins des employeurs et en phase avec les secteurs d’activité les plus porteurs.

L’actualité et les réponses à vos questions sur le financement de la formation sont sur www.financermaformation.com