Financer ma formation, dans le cadre d’une reconversion de militaire

Chaque année, les forces armées organisent le retour à la vie civile de plus de 30 000 militaires. Un service unique, Défense Mobilité, s’efforce de répondre aux attentes des candidats à la reconversion.

Ce service accompagne aussi bien les militaires en reconversion en entreprise ou dans les fonctions publiques que le personnel civil en réorientation professionnelle hors des fonctions publiques. Les conjoints du personnel de la Défense et de la gendarmerie nationale en recherche d’emploi sont aussi concernés.

Il offre à chaque candidat la perspective d’une deuxième carrière civile et permet une totale égalité dans l’aide proposée quel que soit le statut, militaire ou civil, et quelle que soit l’armée d’appartenance.

Au titre de leur statut, tous les militaires ont la possibilité de bénéficier d’une orientation professionnelle qui doit leur permettre de déterminer leur futur métier, compte tenu de leurs compétences et des possibilités d’accès à l’emploi dans l’activité considérée.

S’ils ont effectué plus de 4 années de service, ils peuvent bénéficier, en outre, de congés de reconversion pendant lesquels ils seront disponibles pour recevoir une formation professionnelle ou être accompagnés vers l’emploi.

La formation professionnelle des militaires en reconversion et ses financements

Lorsque le militaire – qui a élaboré un projet professionnel validé par le commandement et la chaîne de reconversion – ne dispose pas de compétences transférables directement dans le civil, il n’est pas possible d’engager d’emblée une démarche d’accompagnement direct vers l’emploi. L’objectif est alors de lui assurer une formation professionnelle lui permettant de combler l’écart entre son savoir-faire et les métiers civils auxquels il peut prétendre.

Différents organismes participent à la formation des candidats à la reconversionCes derniers sont, notamment, des organismes sous convention avec le ministère de la défense comme :

  • l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) qui propose des formations au sein de ses 140 établissements et au Centre militaire de formation professionnelle de Fontenay-le-Comte (CMFP). Dans ce cadre, les formations sont gratuites pour les militaires entre 4 et 15 ans de service acceptant de suivre leur formation au CMFP. 
  • l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) qui offre, au sein de ses 9 établissements, des formations gratuites pour les militaires ayant de 4 à 15 ans de services effectifs.

En outre, pour les formations qui ne sont pas dispensées par les organismes cités ci-dessus, il peut être fait appel à des organismes sous marché, notamment pour des métiers en demande tels que les transports, la sécurité des biens et des personnes, la sécurité incendie ou la conduite d’engins de chantier.

Enfin, certaines formations plus spécifiques, comme le CAP petite enfance, le diplôme d’aide-soignant, ou des formations d’ouvrier du paysage, de moniteur de sport, de plombier sont accessibles sous certaines conditions dans des organismes certifiés hors marché.

 La Période de formation gratuite en entreprise (PFGE) a pour objectif de permettre à son bénéficiaire d’acquérir une formation professionnelle au sein de l’entreprise de son choix. Le militaire est alors placé en congé de reconversion pour 6 mois au plus, et une convention est établie avec l’entreprise concernée qui, pour sa part, désigne un tuteur. Attention, le chef d’entreprise ne s’engage en rien à embaucher le stagiaire. 

La  Validation des acquis de l’expérience (VAE) permet à une personne de faire valider 3 années minimum d’expérience acquise dans le milieu professionnel (ou bénévole) afin d’obtenir un diplôme ou de rejoindre un cursus de formation. La VAE est une démarche individuelle qui doit être engagée avant la date de radiation des contrôles ou de mise en position de non activité. Le remboursement prévu porte sur les frais d’inscription, les frais d’étude du dossier et l’accompagnement, à concurrence de 1 500 €. 

Le candidat à la reconversion peut suivre à ses frais un cycle d’enseignement lui permettant d’acquérir un titre ou un diplôme. La formation doit avoir commencé avant la date de radiation des cadres ou de mise en position de non activité. Le remboursement maximum est fixé à 1 500 € (frais d’inscription et coûts pédagogiques). 

Les militaires qui ont moins de 4 ans de services effectifs ont la possibilité de suivre, à leurs frais, un enseignement par correspondance afin d’obtenir une certificationauprès de l’AFPA, du Centre national d’enseignement à distance (CNED), du Centre national de promotion rurale (CNPR), du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et de l’Institut national des techniques économiques et comptables (INTEC).Ils peuvent alors bénéficier d’un remboursement dont le plafond est fixé à 600 €.

L’actualité et les réponses à vos questions sur le financement de la formation sont sur www.financermaformation.com