Financer ma formation d’étudiant en reconversion (Réponses à vos questions)

La situation de Jean

Je réside en ile de France et je suis dans une situation difficile concernant une reconversion professionnelle. Jusqu’à récemment, je poursuivais mon cursus d’interne en médecine mais j’ai développé au cours de ces dernières années une maladie  qui m’empêche complètement d’envisager de poursuivre dans cette branche.

J’envisage une reconversion dans le monde de la bijouterie, j’ai suivi une initiation pour voir si ce métier me correspondait mieux et ça à l’air d’être le cas. J’envisage donc de m’inscrire en CAP à la rentrée prochaine et je suis à la recherche d’aide au financement de cette formation.J’ai déjà pris contact auprès de Pôle emploi pour qui le montant de la formation ne me permet pas de recevoir d’aide au financement, ainsi que le FONGECIF pour lequel le statut d’interne ne permet pas d’avoir accès à une aide non plus.

Je sais bien que je ne suis pas le candidat « idéal » du fait de mon niveau d’étude, de mon âge et du domaine dans lequel je souhaite me réorienter et toute aide sera la bienvenue. Je cherche notamment à remplir un dossier pour postuler au chéquier qualifiant de la part de la région Ile de France mais je n’arrive pas à trouver les modalités pour monter un dossier.

Notre réponse

Merci pour votre demande en effet très particulière, comme vous le notez vous-même. Votre reconversion a lieu alors que vous terminez vos études de médecine. Par ailleurs, il semble que vous  n’avez pas été suffisamment salarié pour pouvoir bénéficier des financements de Pôle emploi ou du FONGECIF.

Le chéquier qualifiant de la région Ile de France a été supprimé sans que la Région Ile de France en ait fait quelque forme de publicité. Je n’ai pas vu aujourd’hui sur le site du Conseil régional Ile de France d’autres dispositifs qui pourraient vous convenir. Toutefois, rien ne vous empêche de leur écrire et de solliciter une aide.

Je ne vois pas d’autre financement que par le contrat d’apprentissage qui vous permettrait de préparer votre CAP en alternance avec un travail en entreprise. Compte tenu de votre parcours particulier, c’est peut-être une piste à explorer.

Il existe par ailleurs un nombre de bourses d’étudiants, tout à fait méconnues. Je vous invite à consulter notre site et plus particulièrement :

http://financermaformation.com/vous-etes-etudiant/trouver-des-financements/vous-recherchez-un-autre-site-dinformation-sur-les-bourses-detudes/

De nombreuses fondations et de nombreuses chances

En France, il existe d’innombrables programmes de bourses, mais la plupart sont quasiment inconnus. « La majeure partie des bacheliers et étudiants connaissent à peine les offres du CROUS. Presque tous ignorent qu’il existe plus de 1200 autres programmes de bourses par ailleurs », nous précise Mira Maier co-fondatrice et directrice d’European Funding Guide. D’une manière générale, le rôle des fondations de moindre importance est sous-évalué : pas moins de 75 % de l’ensemble des boursiers reçoivent leur bourse de donateurs privés et de plus petites fondations. Beaucoup de donateurs se plaignent de ne pas recevoir suffisamment de candidatures. « Je ne cesse d’entendre des fondations qu’elles aimeraient avoir plus de candidats », affirme encore Mira Maier. Une des raisons principales de ce manque de candidatures tient sans doute au fait que de nombreuses fondations et donateurs sont inconnus des étudiants. « Beaucoup de bourses sont associées à des critères d’attribution que l’on ne peut connaître par avance, dont on n’a aucune intuition », ajoute Mira Maier.

Le site European Funding Guide

European Funding Guide souhaite encourager des étudiant(e)s et bacheliers(-ères) à se porter candidats pour des bourses. La sélection des boursiers porte avant tout sur la créativité. « Ce qui nous importe avant tout lors du choix, ce sont l’expérience individuelle et la personnalité, mais aussi l’originalité de la candidature ».

European Funding Guide est la plus grande plateforme européenne de bourses. Le portail montre qu’il existe des bourses pour presque tout le monde. Au moyen d’un procédé de filtrage par correspondance, European Funding Guide établit rapidement, facilement et gratuitement quelles bourses sont adaptées à chaque profil. Au total, European Funding Guide rassemble 12 320 programmes de bourses d’études, d’une valeur annuelle de 27 milliards d’euros. La startup à vocation sociale a déjà reçu 8 distinctions nationales et elle aide chaque année des millions d’élèves et d’étudiants dans leur recherche de bourses. European Funding Guide est subventionné par la Commission européenne. Durant la seule année 2015, la startup sociale a pu aider 2,8 millions de jeunes étudiants de 16 pays dans leur recherche de bourses. À l’échelle européenne, elle a contribué à 919 000 candidatures et servi d’intermédiaire pour l’attribution de 184 000 bourses d’une valeur de 662 millions d’euros dans 16 pays.

Des bourses pour étudiants « désorientés » et non pour les « premiers de classe »

« C’est une bonne chose que les étudiants nécessiteux ou surdoués bénéficient d’un soutien adapté. Mais nous pensons que les étudiants « normaux » méritent eux aussi une bourse », nous explique Mira Maier. « Par conséquent, nous nous engageons pour que des bourses soient attribuées à des étudiants qui ne rentrent pas dans le moule habituel du boursier ». Parmi les bourses du programme d’European Funding Guide, on compte notamment les bourses pour étudiants « Dans la moyenne », les bourses « Hobbies spéciaux », la bourse « Stress des tests », la bourse « Sois différent ! » et la bourse « Anti-stress ».

Sur le site financermaformation.com , accédez gratuitement à tous nos articles ainsi qu’à nos réponses aux questions des internautes ! Vous y trouverez des informations complémentaires et peut-être un cas similaire au vôtre !