Financer ma formation en vue d’une reconversion

www.financermaformation vous fait part de situations concrètes de demandes de prise en charge financière de projets de formation.

La question de David

Après 15 ans dans la restauration, je souhaiterai vivement me reconvertir. Ma conjointe vient récemment d’être acceptée pour une formation de 5 mois sur Paris dans le cadre d’un Fongecif cdi. Je souhaiterai utiliser ce temps sur la capitale pour me former également en CAP carrosserie à Bobigny. Notre projet est de retourner à la suite de nos formations en Auvergne pour élever notre enfant de 11 mois. Il est impératif pour moi de sortir de la restauration car les horaires ne me conviennent plus pour éduquer mon enfant. Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire en espérant avoir quelques conseils.

Notre réponse

Si vous avez consulté notre site financermaformation.com, vous devez savoir que tout financement d’une formation dépend tout autant de votre situation personnelle (étudiant, salarié ou demandeur d’emploi, lieu de résidence, âge, formation initiale, expérience,  …), de votre projet professionnel (et des possibilités de retour à l’emploi), que de la  formation elle-même (certifiante ou non).

Si vous êtes salarié, le financement du projet de formation varie selon l’initiative du départ en formation.

Si l’entreprise est à l’initiative de votre départ en formationles frais relatifs à la formation sont pris en charge par l’entreprise et votre rémunération est maintenue, dans la mesure où la formation se déroule généralement pendant le temps de travail. Toutes ces dépenses s’inscrivent dans le plan de formation de l’entreprise dans le cadre de sa politique des ressources humaines et de sa stratégie de développement. Le fait de participer à un stage dans le cadre du plan de formation constitue une modalité particulière d’exécution de votre contrat de travail. En principe, vous ne pouvez donc pas refuser de suivre une formation dans le cadre de ce dispositif.

Si vous êtes à l’initiative du projet de formation, vous avez 3 possibilités :

·       Convaincre votre employeur d’intégrer votre formation dans le cadre du plan de formation et ainsi obtenir la prise en charge de la totalité des frais de formation et de votre rémunération.

·       Solliciter un Congé Individuel de Formation (CIF), c’est à dire obtenir une autorisation d’absence auprès de votre employeur et obtenir un financement auprès de l’OPACIF ou FONGECIF dont dépend votre entreprise. Cet organisme de financement des projets de formation dans le cadre du CIF finance prioritairement des formations qualifiantes qui permettent une conversion professionnelle. Il s’agit généralement de formations de longue durée. A la prise en charge des frais de formation, votre rémunération peut être maintenue, souvent partiellement, de l’ordre de 80%.

·       Financer votre projet avec votre Compte Personnel de Formation (CPF). Celui-ci est alimenté automatiquement à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l’année par tout salarié dans la limite d’un plafond. Des abondements, c’est-à-dire des ajouts d’heures, sont toutefois possibles au-delà de ce plafond. Pour un salarié à temps plein, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 24 heures par année de travail dans la limite d’un plafond total de 150 heures. Il est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, pour suivre une formation qualifiante. Les frais pédagogiques et les frais annexes (frais de transport, repas, hébergement) peuvent être pris en charge par l’OPCA collectant la contribution reversée par l’entreprise, ou l’OPACIF si le CPF vient compléter un CIF, ou directement par l’entreprise elle-même si celle-ci consacre au moins 0,2 % de sa masse salariale au financement du CPF de ses salariés. Ce nouveau dispositif qui s’est substitué au Droit Individuel à la Formation permet de financer des formations qualifiantes plutôt de courte durée et orienté vers le développement de certaines compétences dans le cadre de l’adaptation au travail et au marché du travail.

Si vous êtes demandeur d’emploi, le financement du projet de formation varie également avec l’initiative du départ en formation.

Si votre conseiller Pôle emploi est à l’initiative de votre départ en formation, les frais relatifs à la formation sont pris en charge par Pôle emploi ou par la Région, et votre allocation chômage continue d’être versée même si elle change de nom, et ce pendant toute la durée de la formation, quand bien même la date de fin de formation dépasse la date de fin de vos droits au titre de l’Allocation de Recherche d’emploi (ARE). Le refus, sans raison valable, de suivre une formation s’inscrivant dans le cadre de votre Projet Personnalise d’Accès à l’Emploi (PPAE) peut entrainer la radiation pour une durée plus ou moins longue.

Si vous êtes à l’initiative du projet de formation, vous avez 3 possibilités, mais dans tous les cas, la formation doit constituer une étape déterminante pour la reprise d’une activité et sa pertinence doit être validée par le conseiller Pôle emploi.

·       Convaincre votre conseiller Pôle emploi d’intégrer votre projet dans le cadre d’une Action de Formation Conventionnée par Pôle emploi ou par la Région et ainsi obtenir la prise en charge de la totalité des frais de formation et de votre allocation.

·       Financer votre projet avec votre Compte Personnel de Formation (CPF) et obtenir un abondement par Pôle emploi ou la Région. Le financement de votre projet sera fonction du nombre d’heures acquises et obtenues par abondement.

·       Solliciter une Aide Individuelle à la Formation (AIF) lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent pas répondre à votre besoin. L’Aide Individuelle à la Formation est déterminée au cas par cas et toutes les formations ne peuvent être financées par ce dispositif. Elle est versée directement à l’organisme de formation. Dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge les frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut être attribuée pendant la formation sauf si l’action réalisée est un bilan de compétences.

Sur le site financermaformation.com , accédez gratuitement à tous nos articles ainsi qu’à nos réponses aux questions des internautes ! Vous y trouverez des informations complémentaires et peut-être un cas similaire au vôtre !