Financer ma formation sera-t-il plus facile avec la nouvelle réforme ?

On peut s’interroger sur les véritables enjeux de la réforme quand on lit d’une part les préoccupations des négociateurs et d’autre part les questions qui nous sont envoyées quotidiennement sur le site www.financermaformation.com.

« La base de départ était mal orientée : le point d’entrée du patronat était la définition des besoins des entreprises », explique Yvan Ricordeau, secrétaire national de la CFDT chargé de la formation continue. Or, pour ce syndicat, qui a proposé un contre-projet d’accord intégrant des propositions émanant d’autres syndicats, l’enjeu de la réforme est de faire en sorte que les salariés soient « acteurs du développement de leurs compétences ». Les organisations syndicales ne nient pas l’importance que revêt l’analyse des besoins en compétences et en recrutement des entreprises. Mais comme le souligne Lionel Lerogeron, secrétaire national, coanimateur du collectif formation professionnelle de la CGT, « pour passer le cap des technologies, de la robotique et du numérique, il faut aussi, dans le travail prospectif, tenir compte des besoins des territoires et de la nation ». Lors des précédentes réunions, un consensus s’est dégagé sur quelques grands principes : maintien de l’alimentation du CPF en heures, renforcement de l’accompagnement via le conseil en évolution professionnelle ou encore consolidation des observatoires prospectifs et des données issues des branches, des territoires et de l’État.

 D’après Centre Inffo, Estelle Durand, le 22/12/2017, sur le site https://www.paritarisme-emploi-formation.fr/actualites/

 Mais quelles réponses la réforme va-t-elle apporter aux questions suivantes ?

J’ai un projet de formation dans lequel je me dirige, c’est pour cela que je viens vers vous parce que le côté financier coince un peu. J’espère avoir de vos nouvelles.

Je me permets de vous contacter car je souhaite effectuer la pré-formation (de septembre à décembre 2017) au sein de l’organisme dont voici le devis en pièce jointe. Je suis actuellement demandeur d’emploi, et visiblement Pôle Emploi ne finance pas les « formations non diplômantes » donc je suis dans une impasse pour le moment. Je voulais donc savoir si vous seriez susceptible de pouvoir m’aider.

 Demandeur d’emploi depuis le 30 mai 2016, et après un an de bataille de négociation concernant un co-financement de formation, je suis toujours au point mort. A partir du 18 septembre 2017, je démarre un cursus de formation diplômant pour une durée de 2 ans au sein d’un institut à Paris, afin d’obtenir un bâchelor en Audio/Production, ce qui me permettra d’accéder aux divers métiers d’ingénieur du son. Le problème qui se pose à moi, est le coût de celle-ci qui s’élève à 24 500€, soit des échéances de 1 000€ par mois, et à ce jour, je m’auto-finance tout en étant dans une situation de précarité extrême. En effet, j’ai décidé un dossier de surendettement auprès de la Banque de France qui a été jugé recevable le 8 septembre 2017.Mon retour à la vie active doit passer par cette étape, certes coûteuse mais valorisante et qualifiante. Tous les recruteurs connaissent très bien ce centre qui est reconnu à travers toute l’Europe. En matière d’aide financière que proposez-vous, car Pôle Emploi ne déboursera pas un centime pour ma formation, je perçois mensuellement l’ARE qui arrivera à échéance en mai 2018.

Bonjour, je souhaite faire une formation de BPJEPS et recherche un organisme pouvant m’aider financièrement. Je suis demandeur d’emploi, et pôle emploi refuse cette formation car j’ai 26 ans. Merci de me dire les papiers qu’il faut que je vous adresse. J’habite les hauts de seine.

Je suis actuellement en recherche de financement pour une formation afin de devenir chef de service de sécurité incendie dans un établissement recevant du public (ERP) ou un immeuble de grande hauteur (IGH). Vers quel service dois-je m’adresser ? Je suis inscrit à Pôle emploi. J’ai trouvé un organisme de formation qui propose une formation au mois de septembre.

Je souhaite avoir des renseignements car je me renseigne actuellement pour faire une reconversion professionnelle. Je suis originaire de la Drome, c’est pour cela que je m’adresse à vous aujourd’hui. Cependant, la formation que je veux faire est payante. Le prix se situerait entre 5000 à 7000 €. Avez-vous besoin d’informations complémentaires sur cette formation pour pouvoir me renseigner ? Je souhaiterai savoir cela serait possible de la financer ? J’espère avoir un avis positif de votre part, dans les plus brefs délais.

Je me suis positionnée sur une formation (carif) d’assistante de direction chez Retravailler dans l’Ouest (805 heures). Cette formation peut-elle être prise en charge par le Conseil Régional ? Et puis prétendre à une rémunération ? Je suis demandeur d’emploi avec une toute petite ARE de 12 euros par jour. J’ai un statut de RQTH. Cette formation est la suite d’une réorientation pour public sénior.

 Bonjour, j’ai 40 ans et un BTS en assurance et une forte expérience dans le domaine de l’emploi. Je voudrais me positionner sur la formation de conseiller en insertion professionnelle dispensés au Greta de …. Comment pourrais-je faire pour me positionner dans cette formation avec le financement région. Ma conseillère ne sait pas comment faire. Je suis vraiment décidé partout les moyens à évoluer dans ma vie et cette formation serait pour moi un tremplin professionnel.

 Je souhaiterais faire une formation en tant qu’agent de sécurité cynophile mais Pôle emploi ne finance pas hauteur la formation je suis un peu démuni et on m’a conseillé de vous contacter que faut-il faire pour vous demander un financement de formation.

Je suis demandeuse d’emploi au RSA. Je n’ai pas de diplôme et se présentaient à moi que des contrats précaires. Je suis âgée de 40 ans et je souhaite devenir secrétaire médicale. J’ai passé des tests et un entretien satisfaisant, je vais intégrer la formation à M…… le 23 octobre. J’ai effectué un stage de 3 semaines chez un ophtalmologiste en convention avec Pôle emploi. Aujourd’hui je dois la financer avec mon RSA. Où dois-je me renseigner quand pôle emploi me claque la porte ? A ce jour, Pôle emploi me dit qu’il peut financer uniquement une formation à Roubaix !

Je suis actuellement salariée CDI en Cif avec un financement Fongecif. Lorsque j’ai monté mon dossier de formation pour un CAP sellier harnacheur, il y avait une spécialisation selle qui n’a pas pu être prise en charge par le Fongecif. Je recherche donc un moyen pour financer cette spécialisation afin d’avoir toutes les connaissances nécessaires avant la création de mon entreprise. Je souhaiterais avoir les informations ou connaître vers quels organismes je puisse me tourner pour aboutir mon projet.

Je voudrais savoir si le conseil régional pourrait financer ma formation. Car je suis mère de 2 enfants en bas âge. J’exerce le métier d’assistante maternelle. Mon métier me passionne mais c’est un travail très précaire. C’est pourquoi je souhaite passer le concours d’aide-soignante pour l’année prochaine. Mais je ne pourrais pas me financer la formation si je réussis mon concours. Y a-t-il des organismes qui pourraient m’aider à financer.

Je suis demandeur d’emploi au RSA, je souhaite suivre une formation de « Développeur d’applications IOS », je suis donc passé par le site …….. comme me l’avait indiqué mon conseiller Pôle emploi. Pour cette formation le site vous ramène vers un autre organisme de formation, ……………. Je les ai donc contactés afin d’obtenir un devis. La formation s’élève à 4 320 euros, seuls 1 500 euros sont pris en charge par Pôle emploi. Il me manque donc 2 820 euros. J’ai cherché différents organismes mais je n’ai pas trouvé de formation multimédia pour cette spécialisation. Je voulais donc savoir si je pouvais obtenir un complément de financement de la Région.

Etre acteur du développement de ses compétences, oui, à condition que les financements existent, que leur accès soit simplifié, que Pôle emploi exerce son rôle avec compétence, …. Bref tout ce qui fait que la formation soit concrètement possible ! Pour qu’enfin les 30 milliards de la formation professionnelle ne fassent plus l’objet de multiples audits et rapports qui ne sont jamais suivis d’effets !