Livre Blanc sur la Qualité à l’usage des prestataires de formation (2/8)

Référentiel des financeurs : décryptage du 1er critère du décret
  Le référentiel qualité élaboré par les financeurs OPCA / OPACIF / FONGECIF comporte plusieurs indicateurs qui traduisent leur interprétation des 6 critères du décret qualité. Pour un prestataire de formation, se positionner par rapport à ses indicateurs devrait considérablement augmenter ses chances d’être référencé par un ou plusieurs financeurs. En effet, il est possible que des spécificités propres à chaque financeur s’ajoutent à ce référentiel commun. Ce référentiel concerne 3 types d’actions de formation :
  • T1 : les formations certifiantes, qualifiantes et diplomantes.
  • T2 : les actions non certifiantes, non qualifiantes, non diplomantes
  • T3 : les formations obligatoires et autres habilitations
  Pour chaque indicateur lié au décryptage de ce 1er critère du décret, il vous sera indiqué les types d’actions de formation concernées  
1er critère : l’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé
  Ce critère est assez explicite par son libellé. Il comporte 6 indicateurs dont 2 qui ne visent que les formations certifiantes, qualifiantes et diplomantes. Les 2 autres catégories de formations sont les actions non certifiantes (ni qualifiantes, ni diplomantes) et les formations obligatoires et autres habilitations.  
  • 1er indicateur : présence d’un programme détaillé – Concerne les 3 types d’actions de formation
Il s’agit pour le prestataire de démontrer que ses formations sont formalisées dans des fiches programmes qui comportent bien toutes les caractéristiques exigées, c’est-à-dire avec les mentions suivantes : caractéristiques du public, prérequis, objectifs pédagogiques… Le non-respect de cet indicateur est rédhibitoire.  
  • 2ème indicateur : information sur les modalités de personnalisation du parcours proposé, sur la capacité de l’OF à prendre en compte les spécificités des individus et à déterminer des prérequis. Information sur les modalités de prise en compte des acquis (VAE/VAP) – Concerne les 3 types d’actions de formation
Les questions que doit ici se poser le prestataire c’est « dans quelle mesure je prendre en compte l’hétérogénéité des profils que j’accueille au sein d’une même action de formation, quelle qu’elle soit », « auquel cas, comment les candidats à mes formations en sont-ils informés ?». Enfin, si mon catalogue comprend des formations certifiantes, « quelles sont les informations que je communique aux candidats sur la prise en compte de leurs acquis (certifications, parcours, expérience…) dans le cadre de la VAE ou de la VAP ? ». La conformité aux dispositions législatives et réglementaires passe donc par la lisibilité de l’offre du prestataire qu’il est en mesure d’adapter (ou pas) face à la diversité des publics. Nous sommes donc en amont de la relation entre le prestataire et le candidats (éventuels) à la formation.  
  • 3ème indicateur : description de l’adaptation des modalités pédagogiques aux objectifs de la formation – Concerne les 3 types d’actions de formation
Il vous est demandé de décrire et d’attester ce que vous allez mobiliser sur le plan pédagogique, en termes d’outils, modalités et organisation de la formation, pour atteindre les objectifs annoncés : face à face présentiel avec support powerpoint, blended learning, classes virtuelles… Pour les formations certifiantes, des stages pratiques sont-ils prévus dans le cadre de parcours avec inter-sessions ? Pédagogie ou sensibilisation oblige, à l’entrée dans l’ère de la digitalisation de la formation, il vous faudra définir vos outils et modalités pédagogiques : webinaires et classes virtuelles, plateforme d’hébergement de cours et de réalisation vidéos, plateforme MOOC… 33% des responsables formation avouent ne jamais avoir eu recours aux formations à distance selon l’enquête, révélée le 10 mai 2016, « Les futurs de la formation : évolution ou révolution » menée par les étudiants du cursus RH de l’IGS et les équipes de recherche du Laboratoire d’innovation sociale et de performance économique (Lispe).  
  • 4ème indicateur : existence d’un test de positionnement – Concerne les 3 types d’actions de formation
Vous devrez être capable de décrire les procédures de positionnement que vous utilisez à l’entrée d’une formation (tests de positionnement, procédure d’admission…) mais également les modalités d’évaluation à la sortie de la formation (composition d’un jury, référentiel utilisé ou cahier des charges…)  
  • 5ème et 6ème indicateurs : existence d’un jury d’admission et d’examen – concerne uniquement les formations T1
Dans la suite logique du précédent indicateur, il s’agira simplement de mentionner si votre école, votre organisme est doté d’un jury d’admission (entrée en formation) et d’un jury d’examen (sortie de formation).   Rendez-vous la semaine prochaine pour le décryptage du 2ème critère du décret.

Frank SAVANN