Livre Blanc sur la Qualité à l’usage des prestataires de formation (4/8)

Décret Qualité et Référentiel des financeurs
  Après la découverte, dans les précédents articles, des 10 premiers indicateurs issus du référentiel qualité élaboré par les financeurs OPCA / OPACIF / FONGECIF, poursuivons notre décryptage avec ces 2 indicateurs relatifs au 3ème critère du décret Qualité.   A titre de rappel, pour un prestataire de formation, se positionner par rapport à ses indicateurs devrait considérablement augmenter ses chances d’être référencé par plusieurs financeurs relevant de la catégorie citée. Il est maintenant possible que des spécificités propres à un financeur s’ajoutent à ce référentiel commun.  
  • Sur ce 3ème critère, il est question des moyens pédagogiques et d’encadrement qui sont déjà une des composantes de la définition juridique de l’action de formation. Mais il s’agit ici de qualité, et non pas de respect d’une disposition législative supposée acquise par le prestataire de formation. On ne vous demandera donc pas si vous mobilisez des moyens pédagogiques et d’encadrement, c’est leur pertinence qui sera évaluée ainsi que votre capacité à les décrire.
   
3ème critère : l’adéquation des moyens pédagogiques techniques et d’encadrement de l’offre de formation
 
  • 1er indicateur : Capacité de l’organisme de formation à décrire les moyens et supports mis à disposition des stagiaires
  Les financeurs souhaitent connaître la diversité des moyens pédagogiques que vous mobilisez pour vos apprenants. Par exemple, si vous proposez des formations digitales, présentez la plateforme sur laquelle vous vous appuyez : indiquez la nature des échanges (synchrones ou asynchrones), les modalités de partage des supports numériques / papier, le type de formations concernées, la complémentarité avec le présentiel ou d’autres modalités (vidéo, etc.), …    
  • 2ème indicateur : Capacité de l’organisme de formation à décrire ses moyens d’encadrement pédagogique et technique
  Après les moyens et les supports, penchons-nous sur les intervenants, sans qui, vos formations seraient de l’auto-formation mais pas seulement. Comme la formation de qualité se pense avant, pendant et après, décrivez la composition de votre équipe pédagogique (concepteur, ingénieur de formation, les formateurs, ceux qui évaluent…), la nature et le partage des activités (accueil, évaluation des besoins, accompagnement, placement…), le développement des compétences (plan de formation). Evidemment, l’encadrement pédagogique et certaines activités concernent davantage certaines structures en fonction du caractère certifiant, réglementaire ou pas des parcours, du profil des stagiaires (alternants…), de la durée des formations…  
  • Quoiqu’il en soit, sur ces 2 indicateurs, je vous invite à l’innovation pédagogique par l’ouverture progressive, voire sélective, de votre offre à la digitalisation. De même, quelles sont les modalités de développement des compétences de vos intervenants qui sont appelés à suivre cette transition ?
 
  • Finalement, en tant que professionnel de la formation, le décret et le référentiel qualité des financeurs présentent une nouvelle occasion d’interroger ses pratiques d’aujourd’hui et de demain. Le retour sur investissement, c’est la garantie d’un référencement et donc d’un accès aux financements.
 
  • Ce Livre Blanc sur la Qualité à l’usage des prestataires de formation est un décryptage des points clés de votre préparation à l’action. Il complète utilement un outil de diagnostic en ligne qui vous sera présenté en conclusion et auquel vous pourrez tous accéder gratuitement.
 
  • A la semaine prochaine, pour le décryptage du 4ème critère du décret Qualité qui, selon le référentiel des financeurs, portera sur la qualification professionnelle et la formation professionnelle du personnel en charge de la formation.